BrowseBiography
 Biography by letter : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9
Search in :
Yann Tiersen picture, image, poster
Yann Tiersen

Date of birth : 1970-06-23
Date of death : -
Birthplace : Brest, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2010-11-08

Yann Tiersen de son vrai nom Guillaume Yann Tiersen (23 juin 1970 à Brest, France) est un auteur-compositeur-interprète français.

Petit, Guillaume Yann Tiersen montre une grande passion pour la musique. Si ses carnets de notes font montre d'un élève peu brillant, il se lance corps et âme dans l'étude de sa passion au Conservatoire de la ville qui le verra devenir un homme.

En ces années 1980 où le rock français a élu domicile à Rennes, c'est dans le classique que le jeune Brestois entame ses études musicales par l'apprentissage des instruments tels que le violon. Initié pour être chef d'orchestre, la vague du rock ne semble pourtant jamais loin du musicien en herbe.

Yann Tiersen s'intéresse particulièrement aux oeuvres de Joy Division ou d'Erik Satie en passant par les américains The Stooges et intègre des formations de rock rennaises. L'écriture des pièces musicales marque le début professionnel du jeune compositeur avant de se tourner vers le cinéma en commençant par les courts-métrages.

Regroupant ses premiers oeuvres notables, Yann Tiersen sort un premier opus au beau milieu des années 1990 qu'il baptise « La valse des monstres ». Les Transmusicales de Rennes se chargent alors de le faire découvrir en 1995, année de sortie de l'album.

Alliant avec merveille sonorités traditionnelles de la Bretagne et sa passion pour le rock, les sons proposés par le compositeur reçoivent de bonnes critiques. Présent au Festival d'Avignon l'année suivante, 1996 sera aussi marquée par la sortie du second opus de Yann Tiersen. Quoique reçu par des bonnes critiques à l'égal de son précédent, « La rue des cascades » ne sera pourtant pas l'album de la consécration pour le compositeur.

C'est au troisième coup que la révélation se fera pour Yann Tiersen. Dans les bacs au cours de l'année 1998 et porté par le morceau « Monochrome », « Le phare » permet à son auteur de se faire davantage connaître du public.

Des concerts et des participations à divers festivals de musique suivent, forgeant encore un peu plus la notoriété de l'artiste. Désormais découvert par le public et connu de ses pairs, Yann Tiersen entame de nombreuses collaborations avec d'autres artistes tels que Bertrant Cantat, Bästard ou Les Têtes Raides.

Au cinéma, la révélation vient à travers sa composition de la musique du film « La vie rêvée des anges ». Yann Tiersen termine encore les années 1990 par différentes collaborations dont celles avec The Married Monk donnant naissance à l'album « Tout est calme ».

Il donne sa contribution à la production de l'album « Sans papiers » avant de collaborer avec d’autres noms dont Françoiz Breut.

Yann Tiersen démarre les années 2000 sur les chapeaux de roue. Et quoique ayant sorti en énième album en 2001, l'ultime consécration, le compositeur le vivra grâce au cinéma.

Derrière la bande originale du film « Le fabuleux destin d'Amélie Poulain », le succès généré par l'oeuvre cinématographique atteint Yann Tiersen, qui reçoit le César de la meilleure musique de film l'année suivante. Le triomphe est tel que le disque s'écoulera à près d'un million de copies.

Loin de se reposer sur ses lauriers, le Brestois retrouve la scène et la tournée des festivals à travers la France jusqu'en Angleterre. Ces périples musicaux sont immortalisés dans un album live « C'était ici ». Ne délaissant pas le septième art, il se met à la composition de la BO d'un long-métrage « Goodbye Lenin! » signé Wolfgang Becker au début de l'année 2003.

Collaborant avec Shannon Wright, le tandem sort l'année d'après, un album sur lequel figure des morceaux composés en seulement un mois. Parmi ses collaborations qui suivent, on peut citer celles avec Miossec, Elizabeth Fraser ou encore The Divine Comedy.

En 2005 la sortie de l'album studio « Les retrouvailles » précède celle du disque de la BO du film « Tabarly » trois ans plus tard. La dernière parution discographique de Yann Tiersen date de cette année 2010, « Palestine ».


View the full website biography of Yann Tiersen.
Browsebiography computer mode