BrowseBiography
 Biography by letter : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9
Search in :
Pierre Loti picture, image, poster
Pierre Loti

Date of birth : 1850-01-14
Date of death : 1923-06-10
Birthplace : Rochefort , France
Nationality : Française
Category : Famous Figures
Last modified : 2010-06-20

Pierre Loti, né Louis Marie Julien Viaud, le 14 janvier 1850 à Rochefort et mort le 10 juin 1923 à Hendaye, est un écrivain français qui a mené une carrière d'officier de marine.

Julien Viaud dit Pierre Loti est issu d'une famille protestante. Très tôt il peint, fait de la musique. Impressionné, attiré par la mer, il décide à treize ans de devenir marin. Deux ans plus tard, il perd son frère Gustave qui sera immergé dans l'océan Indien.

La famille Viaud connaît de graves difficultés financières. En 1866, Julien part à Paris pour préparer le concours d'entrée à l'école Navale au lycée Henri IV. Il commence son journal intime et ses études. Brillant élève, très doué, il est reçu en 1867 puis admis sur le Borda, vaisseau école en rade de Brest.

Deux ans plus tard, nommé aspirant, il embarque sur le Jean Bart. Ses voyages le conduisent dans des pays mal connus à l'époque : l'Algérie, la Turquie, puis le Brésil, les États-Unis, et le Canada.

En 1870-71, pendant le siège de Paris et les drames de la Commune, il perd son père. Loti est en mer du Nord et en Bretagne puis met le cap sur les Canaries, Dakar, la Guyane, le Pacifique. L'année suivante, les vahinés de Tahiti le baptisent Loti (rose en maori).

Il découvre l'Île de Pâques. Quatre ans plus tard, il part pour le Levant et Constantinople. Julien Viaud publie en 1879 son premier ouvrage Aziyadé, sans nom d'auteur. En 1881, lieutenant de vaisseau, il reçoit son troisième galon.

Deux ans plus tard, il découvre l'Extrême orient et publie son premier roman signé Pierre Loti, Le Roman d'un Spahi. Le 21 octobre 1886, il épouse Blanche Franc de Ferrière à Bordeaux.

En 1889, il édite Madame Chrysanthème et Japonerie d'automne qui vont remporter un immense succès. C'est aussi l'année de naissance de son premier fils Samuel. En 1891, Loti est élu à l'Académie française.

Après un voyage privé en Terre Sainte, il loue en 1894 à Hendaye, dans les Pyrénées Atlantiques, une maison qu'il acheta dix ans plus tard. En 1898, il fait paraître dans un journal un article qui déplait au ministère. Mis à la retraite, il obtient gain de cause devant le Conseil d'État et retrouve ses activités.

L'année suivante, il est promu capitaine de frégate, puis en 1906, capitaine de vaisseau. Il part en 1899, pour l'Inde, la Perse, passera l'hiver suivant au Japon, à Pékin et en Corée. Quatre ans plus tard, il prend sa retraite.

Lorsque éclate la guerre de 1914, il a 64 ans et reprend du service, devenant agent de liaison, puis conseiller technique du général Gallieni.

Le 28 juin 1918, il reçoit la Croix de guerre à l'ordre de l'armée. Le 23 mars 1921, il a une première attaque de paralysie. Il s'éteint quatre mois plus tard à Hendaye au Pays basque. Le gouvernement décide de lui faire des obsèques nationales. Il est enterré à Saint Pierre d'Oléron.


View the full website biography of Pierre Loti.
Browsebiography computer mode