BrowseBiography
 Biography by letter : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9
Search in :
Jack  Lang picture, image, poster
Jack Lang

Date of birth : 1939-09-02
Date of death : -
Birthplace : Mirecourt, France
Nationality : Française
Category : Politics
Last modified : 2010-08-06

Jack Lang est un homme politique français, né le 2 septembre 1939 à Mirecourt dans les Vosges. Il a pour épouse Monique Buczynski.

Originaire d'une riche famille de Nancy, Jack Lang a été dès l'origine attiré par la scène. C'est du reste dans sa troupe de théâtre qu'il fait connaissance de son épouse Monique.

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris en 1961, il obtient le doctorat en droit en 1967 à l'université de Nancy. En 1971, il est nommé maître de conférences à l'université de Nancy par le concours d'agrégation de droit public et sciences politiques, puis professeur de droit international en 1976 et doyen de l'unité d'enseignement et de recherche de sciences juridiques et économiques de l'université de Nancy en 1977 .

Après avoir animé le festival de théâtre de Nancy puis avoir été nommé par le président Georges Pompidou directeur du théâtre de Chaillot, il est révélé au grand public en 1981 quand il est nommé ministre de la Culture, poste qu'il occupera pendant 10 ans sous tous les gouvernements socialistes des deux septennats de François Mitterrand.

C'est à ce poste qu'il instaure notamment en 1982 la Fête de la Musique. Cette fête populaire, qui est l' occasion de concerts gratuits et de manifestations culturelles, connut rapidement un grand succès en France au point que de nombreux pays en reprirent l'idée.

Il est aussi très reconnu à l'étranger pour être un grand ami des socialistes brésiliens Lulla, et Gilberto Gil, des Italiens Walter Veltroni et Romano Prodi, de l'Allemand Otto Schily... Il s'est également rendu chez Fidel Castro, le président cubain.

De 1983 à 1989, il sera également conseiller municipal et conseiller de Paris, puis à partir de 1986 il s'implante dans le Loir-et-Cher et en devient député (réélu en 1988, 1993, et 1997) et maire de Blois de 1989 à 2000, date à laquelle il abandonne son poste de maire à son adjoint, Bernard Valette.

Il ambitionne alors ouvertement de se présenter à la mairie de Paris, puissant bastion de la droite, mais les socialistes lui préfèrent finalement le candidat local Bertrand Delanoë. En mars 2000, suite au large remaniement ministériel qui voit le retour des "éléphants" du PS au gouvernement, il succède à Claude Allègre comme ministre de l'Éducation nationale.

Battu aux municipales de 2001 par l'UDF Nicolas Perruchot, en vue des législatives de 2002, il quitte définitivement Blois où il a été très contesté, et réussit son parachutage dans le Pas-de-Calais. Il devient député dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais (Boulogne Nord-Calais ouest), qui compte l'un des taux de France les plus important de bénéficiaires du RMI.

En 2002, après l'échec de Lionel Jospin, il considère qu'il faut réconcillier les hommes politiques avec les français en étant d'accord, par exemple, sur le principe d'une émission de télé-réalité où des politiques partageront l'existence de Français moyen. Il est vigoureusement pris à parti par les intermittents du spectacle qui lui reprochent de récupérer leur mouvement.

En 2004, il est nommé porte-parole national de la campagne du PS pour les régionales et les cantonales. À la fin de l'année, il réintègre la direction du Parti socialiste, en étant chargé, avec Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn, du projet socialiste pour 2007.

Porte-parole du PS durant la campagne pour le référendum du traité pour la Constitution européenne, il défend la ligne du « oui » aux côtés de l'équipe dirigeante du parti.
Le 1er septembre 2005 il publie un livre-programme en vue de 2007, Changer.

À l'occasion du 10e anniversaire de la mort de l'ancien Président de la République François Mitterrand, il signe la postface du livre de Stéphane Trano, "Mitterrand, Une Affaire d'Amitié", aux éditions de l'Archipel.

À défaut de se présenter à la présidentielle, Jack Lang est réélu député de la sixième circonscription du Pas-de-Calais au deuxième tour des élections législatives de 2007, avec 54,72 % des voix.

Le 25 février 2009, il se rend à Cuba comme « émissaire spécial » de Nicolas Sarkozy pour relancer le dialogue franco-cubain, cette fois sans critique de la direction de son parti.


View the full website biography of Jack Lang.
Browsebiography computer mode