BrowseBiography
 Biography by letter : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9
Search in :
Germaine Damar  picture, image, poster
Germaine Damar

Date of birth : 1929-08-31
Date of death : -
Birthplace : Pétange, Luxembourg
Nationality : Luxembourgeoise
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-03-09

Germaine Damar est une actrice née le 31 août 1929 à Pétange, Luxembourg.
Germaine se découvre très jeune un talent pour la danse acrobatique. Après avoir remporté plusieurs concours de danse, elle monte avec sa soeur un numéro de cabaret les Soeurs Vialine et se produit dans plusieurs salles de cinéma et music halls : notamment à l'ABC en 1941, en première partie d'Edith Piaf.

Après la guerre, elle continue sa carrière en solo dans différents cabarets de France, Espagne, Maroc et même d'Egypte (elle aura notamment le privilège de danser pour le roi Farouk°). Au début des années 50, elle retrouve à nouveau sa soeur et le compagnon de celle-ci pour une série de spectacles en Europe.

Lors d'une tournée en Grèce, elle sympathise avec Zarah Leander. La célèbre chanteuse suédoise contacte alors un producteur allemand pour lui proposer de tester la jeune danseuse : Geza Von Cziffra le grand spécialiste du film-revue germanique (Rêve blanc, un numéro du tonnerre…) cherche justement une jeune ballerine pour remplacer Maria Litto sur le tournage de « Tanzende Sterne »1952 : Germaine est engagée sur le champ et devient célèbre immédiatement.

Germaine a plusieurs fois donné la réplique au facétieux chanteur Peter Alexander et au ténor suisse Vico Toriani : dans les deux cas, elle sert uniquement de faire valoir au chanteur vedette et ne danse quasiment pas. Que dire de Tabarin (1958) un de ses rares films français avec Michel Piccoli et Annie Cordy : je ne me souviens même pas de sa présence !

Elle est bien mieux mise en valeur dans le Charme de Dolores (1957) de Geza Von Cziffra dont le talent pour le film musical est 100 fois supérieur aux tacherons filmant à la va-vite les schlagerfilms. Le film remportera d’ailleurs un succès très important à l’exportation. Notons au passage que dans sa fort peu délicate autobiographie, Geza Von Cziffra évoque brièvement Germaine Damar et la vie sentimentale de celle-ci, avec aussi peu de tact que que les autres nombreuses comédiennes qu’il épingle dans son livre (Garbo, Zarah Leander, entre autres).

Après une discrète romance avec le comédien Georg Thomalla (le partenaire de son premier film), Germaine va partager quelques années la vie d’un riche industriel, spécialisé dans l’import export de machines à coudre. Ce dernier, complètement étranger au monde du cinéma entreprendra pourtant le tournage d’ un reportage sur la famille princière de Monaco, après avoir obtenu l’accord de Grace Kelly (qui rêvait sans doute d’un come-back à l’écran). Afin de renforcer les chances de succès du film, il décide finalement d’intégrer les parties filmées au palais monégasque à une intrigue gentiment romanesque dont Germaine est la vedette, et d’engager Frank Sinatra en guest star : un résultat complètement hybride et un vrai ratage.

Au début des années 60, la carrière de Germaine est sur le déclin : dans le sirupeux film espagnol Sissi 63, elle ne tient qu’un petit rôle. Lors d’un voyage en Argentine, à l’occasion d’un festival cinématographique, Germaine a la surprise d’être reçue comme une reine par le public argentin qui l’a adoré dans Le charme de Dolores. Lors d’une réception, elle rencontre un millionnaire américain dont elle tombe amoureuse. Elle tourne un dernier film en Espagne (Escale en hifi 1964), et abandonne l’écran pour se marier et s’installer en Floride.

Depuis le décès de son mari, elle a fait une petite apparition dans Cannabis aux cotés de Christophe Lambert.
Sur la ZDF et les nombreuses chaînes germaniques, on rediffuse occasionnellement ses films (surtout « Soucis de millionnaire » 1957, qui bénéficie de la présence du comique Heinz Erhardt, très populaire outre Rhin.).



View the full website biography of Germaine Damar .
Browsebiography computer mode