BrowseBiography
 Biography by letter : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9
Search in :
Arlette Marchal  picture, image, poster
Arlette Marchal

Date of birth : 1902-01-29
Date of death : 1984-02-11
Birthplace : Paris, France
Nationality : Française
Category : Arts and Entertainment
Last modified : 2011-03-16

Arlette Marchal , de son vrai nom, Lucienne, Marie Marchal, née le 29 janvier 1902 à Paris et morte le 11 février 1984 à Paris, est une actrice française.
Bien que née à Paris, le destin d'Arlette Marchal se joua en province, à Aix les Bains en 1920.

Handicapée par une timidité maladive qui lui pourrissait la vie, Arlette eut un coup de folie et s'inscrivit à un concours de beauté à la suite d'un Chiche que t'oseras pas!
Bien entendu elle emporta la victoire et l'admiration du réalisateur en vogue Léonce Perret qui présidait le jury.

Elle regagna Paris auréolée de son titre et fit de modestes débuts au cinéma dès l'année suivante, fêtant ses dix-huit ans sur le plateau de “Mon p'tit”.
La débutante gravit rapidement les échelons de la popularité et devint dès 1924 une intime du couple Françoise Rosay et Jacques Feyder, lequel la dirigea dans L'Image, un titre qui lui allait magnifiquement.

En 1925, Léonce Perret qui avait tant admiré ses 17 ans à Aix les Bains la sollicita pour “Madame sans gêne”, incarnée par nulle autre que Gloria Swanson ,qui l'incita vivement à venir tenter sa chance, quitte à la concurrencer à Hollywood.
Arlette, qui souvent avait accepté des films uniquement pour le voyage qu'ils lui permettraient de faire ne se fit pas prier fort longtemps.

Elle y retrouva ses chers amis Rosay et Feyder et qui de plus est y trouva le grand amour de sa vie en la personne du réalisateur Marcel de Sano. “L'aventurier le plus charmant qui ait jamais vécu”. Le couple convole le 12 Juillet 1928
Arlette follement heureuse en profite pour donner la réplique à Gary Cooper, Clive Brook ou Adolphe Menjou dans un cinéma devenu parlant sans même qu'elle ne s'en aperçoive. Le son, avec Arlette Marchal valait l'image.

Le destin de la trop heureuse actrice va pourtant basculer au printemps 1936, en Avril.
Marcel de Sano meurt à Ville d'Avray au volant de son véhicule. Le couple était divorcé au moment du drame et Marcel de Sano vivait une liaison prolongée avec Jeanette MacDonald dont il défendait les intérêts en Europe.

Arlette Marchal tournera jusqu'en 1950, jusqu'à “Sans Laisser d'adresse” de Jean-Paul Lechanois. mais Arlette n'est plus la vedette éblouissante du film, c'est maintenant vers Danièle Delorme que vont les soupirs admiratifs.
Elle se retire alors, et rassasiée de voyages et de cinéma, elle se lance avec passion dans sa nouvelle carrière, dans la mode cette fois.

Avec son chic et son allure, elle devient la passerelle de confiance des plus prestigieuses chaînes de magasins et choisit les modèles de la mode parisienne qui feront carrière en Amérique.
En 1976 elle est faite chevalier des arts et des lettres en même temps que Charles Vanel, Victor Francen et Marie Bell.
Le temps continuera pourtant son oeuvre, Arlette sera très affectée par la disparition de ses amis de toujours Françoise Rosay et Jacques Feyder avant qu'elle ne s'éteigne elle-même le 11 février 1984 .

Filmographie

1921: Mon P'tit.
1922: Sarati le Terrible.
1923: La Dame au Ruban de Velours.
1924: L'Image
1925: La Châtelaine du Liban
1925: Madame Sans Gêne: Avec Gloria Swanson
1926: La Blonde ou la Brune: Avec Adolphe Menjou et Greta Nissen
1927: Valet de Coeur


View the full website biography of Arlette Marchal .
Browsebiography computer mode